Actualité

 

Newsletter du 2 août 2017

Flash spécial expo à Nantes

 

Création d'un compte Twitter : vous pouvez désormais partager instantanément nos informations avec vos contacts (et toujours sur Facebook naturellement).

Nouveau nom de domaine : www.expofunes.fr pour plus de facilité dans vos tweets et vos posts. 

Nous comptons sur vous pour tweeter et retweeter car l'information n'a pas suffisamment circulé, et nombreux seront ceux qui diront "ah, zut, si j'avais su qu'il y avait cette exposition j'y serais allé...".

A bientôt, et merci d'avance.

 

Opération Ciné lundi, Expo mardi !

Pendant l’exposition Louis de Funès du jazz au jardin,

programmation spéciale au Gaumont de Nantes,

et opération Ciné lundi, Expo mardi !

Conservez bien votre ticket après la séance, car il vous donnera

droit au tarif réduit pour l’exposition.

Ticket de cinéma à remettre à l’accueil :

1 ticket pour l’un des 5 films = 1 réduction de tarif pour l’expo

(ou tarif plein et 2 cartes postales offertes).

Newsletter de juillet 2017

(Read us in English below)

Chers amis,

L'exposition Louis de Funès, du Jazz au Jardin a ouvert ses portes samedi dernier à Nantes et vous pourrez venir la visiter jusqu'au 26 août.

Voici toutes les informations pratiques pour venir nous voir :

Nantes, 7 quai Henri Barbusse (à 15 minutes à pied de la Gare TGV et 20 minutes en taxi depuis l'aéroport).

Tous les jours sauf le lundi : 10h-12h30 / 14h15-19h.

Plein tarif : 8,40€ - Enfant de 5 à 17 ans : 3,30€ (gratuit au-dessous de 5 ans).

Tarif réduit : 5,40€ (sur justificatif actualisé : attestation ANPE ou minima sociaux, handicapé, résident d'EHPAD, étudiant <26 ans).

Réservations disponibles en ligne sur : http://www.museedefunes.org/

Spot officiel de l'exposition : https://www.youtube.com/watch?v=aV3B18qLI-E

Vous pouvez également aimer notre page Facebook pour retrouver les différents reportages et articles consacrés à l'exposition dans les médias :

https://www.facebook.com/museelouisdefunes/

Comme vous le savez le succès de cette exposition temporaire sera déterminant pour la suite, partagez l'information via mail ou sur les réseaux sociaux avec vos proches et nous vous attendons le plus nombreux possible cet été !

 

Dans les médias :

Angers News et La Roche News  

France 3 Pays de la Loire

Ouest-France samedi 1er juillet

Presse-Océan dimanche 2 juillet

Ouest-France lundi 3 juillet 

et aussi depuis l'AFP : La Croix, L'Express, Le Parisien, Le Point, Tout le ciné, Géos News.

 

 

Louis de Funès Museum

Newsletter

 

july 2017

 

Dear friends,

The Louis de Funès, jazzing to gardening exhibition in Nantes is now open, you can come visit it until Saturday 26th of August.

Here is all you need to know to come see us:

Salons des Floralies – 7 quai Henri Barbusse – 44000 Nantes (15 minutes’ walk from train station or 20 minutes taxi ride from Nantes airport)

From July 1st of 2017 to August 26th of 2017

Open every day, except Mondays: 10AM-12.30PM / 2.15PM-7PM

Online bookings: www.museedefunes.org (Debit or Credit Card Payments)

Booking on site subject to availability

Admission: 8,40€ - Child from 5 to 17 years old: 3,30€ (free admission for under 5 years old)

Reduced rate: 5,40€ (for disabled people and student <26 years old)

You can watch the official trailer of the exhibition here : https://www.youtube.com/watch?v=aV3B18qLI-E

You can also follow us on Facebook to follow different TV and news reports on the exhibition:

https://www.facebook.com/museelouisdefunes/

As you know the success of this temporary exhibition will determine the future of the Louis de Funès Museum, share the word to your family and friends via email or social networks, we look forward to welcoming you this summer!

 

Exposition et dédicace

 

Visitez l'exposition et faites signer votre exemplaire de

     Ne parlez pas trop de moi, les enfants

par Olivier de Funès le 7 juillet de 10h à 12h30 et de 14h15 à 16h.

Cet ouvrage est un sensible et attachant recueil de souvenirs précieux, co-écrit par Patrick et Olivier de Funès et préfacé par Jane Goodall (éditions du Cherche midi, 2005).

Vous pourrez l'acheter à la boutique de l'exposition (prix de vente normal : 17€).

 

 

Newsletter du 24 avril 2017

 

La grande exposition de cet été se prépare, pleine de surprises parmi lesquelles de très nombreuses pièces encore jamais exposées. Côté organisation, c'est énorme ! Ma Doué, comme disait ma grand-mère, pourquoi donc avons-nous annoncé cette expo en 2017, jeunes inconscients (hum !) ?

Objectif

Notre objectif, c'est de présenter au public les souvenirs de Louis de Funès, et pour cela, lui consacrer un musée.

Cette exposition est une étape, comme nous l'avons déjà indiqué, dont le succès est déterminant pour l'avenir : ensuite, soit nous tenterons de créer un nouveau musée à Nantes, soit ce sera la fin de l'histoire.

Chacun a un rôle à jouer : le bouche à oreille doit fonctionner à plein régime, vos boîtes mail aussi...

Vous verrez : vous ferez des heureux en faisant découvrir cet événement. Grâce à vous, les visiteurs seront nombreux et tout le monde sera content : c'est tout simple !

LOUIS DE FUNES, DU JAZZ AU JARDIN
Salons des Floralies – 7 quai Henri Barbusse – 44000 Nantes
Du 1er juillet au 26 août 2017
Tous les jours sauf le lundi : 10h-12h30 / 14h15-19h
Réservation : www.museedefunes.org
Billetterie sur place dans la limite des places disponibles
Plein tarif : 8,40€ - Enfant de 5 à 17 ans : 3,30€ (gratuit au-dessous de 5 ans)
Tarif réduit : 5,40€ (sur justificatif : attestation ANPE ou minima sociaux, handicapé, résident d'EHPAD, étudiant <26 ans).

Presse :

 

Accueil 

L'équipe d'accueil 2017 est prête à accueillir des millions de visiteurs. Nous retrouverons Thomas, notre étudiant en histoire qui était déjà des nôtres en 2015, rejoint par Nina, Sarah et Judit : quatre personnes très sympathiques et motivées pour vous faire découvrir Louis de Funès, du jazz au jardin !

Bénévoles

  • En mai et juin, si vous pouvez venir à Nantes ou au Cellier chercher des flyers (l'envoi par courrier coûte trop cher) pour les déposer dans des hôtels, restaurants, cafés, gîtes, grandes stations-service de la région, lieux touristiques et culturels : envoyez-nous un mail à expo@museedefunes.org nous indiquant ce que vous pouvez nous proposer. Nous avons 30 000 flyers impatients de sortir des cartons.
  • Du 26 au 29 juin, une ou deux personnes seraient les bienvenues pour nous aider à l'installation. Si vous avez envie de le faire, écrivez-nous.
  • Pendant l'expo, nous avons aussi besoin de quelques bénévoles pour faire des animations : si vous aimez danser et animer de petits groupes, adultes et enfants, contactez-nous.

Soutiens demandés

Nous avons sollicité l'aide de la région, pour une subvention et pour la communication. Nous venons d'être informés que notre dossier a été retenu ; nous devrions donc bénéficier d'un soutien financier pour l'achat du matériel. Ce n'est pas de refus !

La ville de Nantes et Loire-Atlantique Développement ont été sollicitées également. D'autres pistes ont été tentées, sans succès hélas. Certaines réponses tardent à nous parvenir.

L'expo est dans l'agenda sur le site de Nantes, et également sur celui du Voyage à Nantes, et dans le réseau Infolocale.

La communication, c'est crucial, mais notre petit budget ne nous laisse rien pour la publicité, hélas.

Prochaine newsletter en juin, d'ici-là n'oubliez pas d'annoncer l'exposition à votre entourage et à vos relations : faites passer le message et l'image !

.

 

Newsletter envoyée le 1er mars 2017

---

(Read us in English below)

Nous avons le grand plaisir de vous confirmer l'objectif numéro 1 de vos vacances 2017 :

Louis de Funès, du jazz au jardin

Une grande exposition pour découvrir ou retrouver le cinéma et le théâtre de ce grand comédien, ses inspirateurs, son parcours et ses rencontres, ses passions, souvenirs personnels et petits trésors intimes.

Attention : seulement quelques semaines pour en profiter, du 1er juillet au 26 août. Pas de prolongation possible. Cela se passera aux Salons des Floralies, 7 quai Henri Barbusse à Nantes, avant les Rendez-vous de l'Erdre (grand festival de jazz et belle plaisance, du 31 août au 3 septembre). C'est en centre-ville ; bus et tramway pourront vous déposer tout près et le parking St André est à 300m de là.

Vous espérant nombreux, nous faisons aussi le maximum pour que vous soyez heureux !

L'exposition, accessible à tous, sera ouverte chaque jour sauf le lundi, de 10h à 12h30 et de 14h15 à 19h. Prévoyez au minimum 1 heure de visite. Tarifs : de 3,30€ à 8,40€ de 5 à 105 ans (gratuit au-dessus et en-dessous).

Pour éviter les pénibles files d'attente que nous avons connues dans le passé, une billetterie est ouverte sur notre site : www.museedefunes.org, avec choix de la date et de l'heure. C'est un système sécurisé, avec paiement par carte bancaire.

L'accueil des visiteurs sera confié à une équipe salariée. Recrutement en cours sur http://www.jobculture.fr/emploi-culture/agent-daccueil-3/.

En ce qui concerne l'association et le musée, nous attendrons le bilan de cette exposition pour nous prononcer. Le succès sera nécessaire. Un avenir pourra se dessiner si le public le souhaite, mais pour cela il faudra le faire savoir en nombre de visites ! Alors n'hésitez pas, recommandez l'expo à tout votre entourage et ne courez pas de risque : réservez vos places sans tarder.

 

LOUIS DE FUNES, DU JAZZ AU JARDIN

Salons des Floralies – 7 quai Henri Barbusse – 44000 Nantes

Du 1er juillet au 26 août 2017

Tous les jours sauf le lundi : 10h-12h30 / 14h15-19h

Réservation : www.museedefunes.org (paiement par CB)

Billetterie sur place dans la limite des places disponibles (paiement par CB ou en espèces)

Plein tarif : 8,40€ - Enfant de 5 à 17 ans : 3,30€ (gratuit au-dessous de 5 ans)

Tarif réduit : 5,40€ (sur justificatif : attestation ANPE ou minima sociaux, handicapé, résident d'EHPAD, étudiant <26 ans).

   

Newsletter

March 2017

---

 

We have the immense pleasure to confirm you the number one plan this summer: visiting our special exhibition

Louis de Funès,  jazzing to gardening.

In this exhibition, you will be able to discover personal memories and dig through intimate pieces from Louis de Funès’ public and private life for a new and fresh experience.

There will be only a few weeks to come visit us, from 1st of July to 26th of August. No extension will be possible. Exhibition will be held at Salons des Floralies, 7 quai Henri Barbusse in Nantes, with easy access from nearby Nantes airport and train station.

We will do our best to make it a unique and pleasant experience, hoping many of us will come back for this new exhibition.

The exhibition will be opened every day, except Mondays, from 10 AM to 12.30 PM and 2.15 PM to 7 PM. Expect a minimum of one hour for the entire visit. Admission will be 8.40€, free for children under 5 years old.

To avoid endless lines some of you might have experienced at the former museum, we set up a system of online bookings to make sure you will be able to get in straight away at the desired day and time of your visit. You can book your tickets right now on our official website, with secured payment system: www.museedefunes.org.

Regarding the future of the association and the Museum, we will wait for the outcome of this exhibition to decide on the next steps. The bigger the success, the more chance of more temporary or permanent exhibitions coming up in the future. So, share the news around you and book your tickets for this summer right away on our website.

 

LOUIS DE FUNES, JAZZING TO GARDENING

Salons des Floralies – 7 quai Henri Barbusse – 44000 Nantes

From July 1st of 2017 to August 26th of 2017

Open every day, except Mondays: 10AM-12.30PM / 2.15PM-7PM

Online bookings: www.museedefunes.org (Debit or Credit Card Payments)

Booking on site subject to availability

Admission: 8,40€ - Child from 5 to 17 years old: 3,30€ (free admission for under 5 years old)

Reduced rate: 5,40€ (for disabled people and student <26 years old).

 

 

Newsletter envoyée le 20 décembre 2016

---

(Read it in English below)

L'association Musée de Louis vous souhaite de joyeuses fêtes
et une heureuse année 2017

 

Après Clermont

 

Le musée est fermé depuis un mois et demi. Il faut tourner la page. Depuis 2013, vous avez été plus de 68.000 à venir voir les souvenirs de Louis de Funès au Cellier. Nous avons eu, hélas, confirmation de ce que nous avions déjà compris : le Pays d'Ancenis et Le Cellier ne nous ont pas soutenus. Pas de subvention, pas de soutien. Eh bien, puisque ce village n'est pas le bon endroit, nous devons aller ailleurs.

 

Les médias, en alertant sur le risque de fermeture, ont fait connaître le musée de Louis de Funès à une multitude qui ne savait pas encore qu'il existait. Ceux qui souhaitaient mais n'ont pas pu le visiter sont très nombreux, et nous avons annoncé que nous ferions le maximum pour que les souvenirs de Louis puissent retrouver le public l'année prochaine : nous tiendrons parole.

Ce sera à Nantes. Pas de musée pour 2017, mais une exposition en juillet et août.

 

Pourquoi Nantes ? Dans cette grande ville proche de son domaine et traversée par La Loire qu'il chérissait, Louis de Funès avait des habitudes et de nombreuses relations, il y participait à la vie culturelle, et c'est là qu'il a rendu son dernier soupir, au CHU.

 

Autre lieu, autre style, autre organisation, autre forme : un nouveau challenge pour nous, les surprises pour vous !

 

Les dates ? Du 1er juillet au 27 août. En centre-ville, dans un lieu bien plus vaste, accessible à tous et près des transports en commun. Mais seulement pour deux mois. Après… Nous verrons. Le succès de l'exposition sera déterminant pour la suite, vous vous en doutez.

 

Nous vous donnerons des informations complémentaires (lieu, horaires, tarifs, événements et animations) dans quelques temps. Mais vous pouvez déjà programmer votre visite, et faire passer le mot autour de vous.

Pensez à jeter un œil de temps à autres à notre site internet.

A bientôt.

 

Complément d'information sur les raisons de la fermeture

2013 : 30 ans après le décès de Louis de Funès, l'association est créée et installe le premier musée dans 36m² d'une petite maison prêtée provisoirement par la mairie du Cellier. Il était nécessaire de trouver un autre lieu car celui-ci n'était pas aux normes et bien trop petit. Le seul lieu disponible, accessible aux PMR et avec un parking était à Clermont, dans les locaux précédemment occupés par un restaurant.

2014 : Le bail est signé mais le propriétaire désire vendre son bien et ne concède la location que pour 3 ans (article du 13/03/14 dans Ouest-France, voir ci-après). Dès l'ouverture du nouveau musée, les visiteurs sont très nombreux, l'association embauche plusieurs salariés pour constituer une équipe d'accueil professionnelle, pas question d'improviser en amateur avec un tel nombre d'entrées. Les groupes commencent à demander des visites guidées, le manque d'espace est problématique au-delà de 20 personnes. Hélas, avec ses 190 m² le nouveau musée est trop petit.

2015 et 2016 : Des horaires spéciaux sont créés pour les groupes, mais leur accueil reste difficile, les salles étant trop exigües ; de nombreuses demandes doivent être refusées, faute de disponibilité ou de place, et cela nuit à l'image du musée surtout chez les voyagistes professionnels. Toujours faute de place, la boutique ne peut proposer que quelques souvenirs, et déçoit de nombreux visiteurs. En outre, il est impossible d'organiser des expositions temporaires et de recevoir des invités, alors que ce type d'événement est vital dans tous les musées pour capter ou renouveler l'intérêt du public et stabiliser la fréquentation.

Conclusion : Non seulement le bail s'arrêtera en avril 2017, mais en plus l'agrandissement du musée étant indispensable, une hypothétique prolongation n'aurait rien résolu. Les travaux n'auraient pu être faits qu'en achetant, et pour cela il aurait fallu des fonds. Les ventes de tickets et de la boutique ont permis au musée de payer toutes ses charges, sans aucune subvention, mais cela ne peut suffire pour devenir propriétaire.

Le projet d'acquisition, qui aurait permis de pérenniser et d'agrandir le musée, avait besoin du soutien des admirateurs de Louis de Funès, de mécènes, d'une aide publique et d'un emprunt. Les fonds n'ont pas été réunis, alors la fermeture saisonnière du 30 octobre 2016 est devenue définitive.

 

 

What's happening with the Louis de Funès Museum ?

 

The Louis de Funès Museum association wishes you happy holidays
and best wishes for 2017

 

After Clermont

The Museum has been closed for a month and a half. We are moving on. More than 68,000 visitors had come to see souvenirs and memorabilia of Louis de Funès at Clermont Castle in the Cellier town. Unfortunately, none of the local councils supported us. No subsidies, no support. Well, if Le Cellier wasn't the right place, we will have to go somewhere else.

The national media, by alerting on the potential closure, raised the awareness of Louis de Funès Museum to many people that hadn't heard about it. Those who wanted to visit it but weren't able to do so were many. We announced we will do our maximum to bring back the Louis de Funès collection to the public as soon as possible, it will happen. It will be in the local major city Nantes. It won't be a museum for 2017, but a special exhibition in July and August. 

Why Nantes?  In this big city close to Le Cellier crossed by the Loire river he liked so much, Louis de Funès knew many people, he was actively participating to its cultural life, this is at Nantes hospital that he took his last breathe.

Diffrent place, different style, different organization, different shape : a new challenge for us, many suprises to come for you !

Dates ? From the 1st of July to the 27th of August.  Ideally located in the center of the town, with all transports nearby. It will be only for two months. After... We'll see. The success of this special exhibition will be essential to span new projects afterwards as you can understand. 

We will give you additional information (exact adress, opening times, prices, events) shortly. You can already start scheduling your visit and spread the word around you. Remember to check regularly  our website.

 

Thank you and you will hear again from us soon.

 

Additional information on reasons for closing :

2013 : 30 years after the demise of Louis de Funès, the association is created and museum is installed in a small house of 36 square meters offered by the council from the Cellier town. We had to find another place, this one being far too small and not conform to standards. Only available place was at the Clermont Castle, a place formerly used by a restaurant.

2014 : Lease is signed but landlord wishes to sell the property later on and only considers lease for 3 years. As soon as the Museum is open, there are many visitors to welcome and the association hires employees to offer a professional welcome. Groups start asking for guides visits, the lack of space is problematic when more than 20 visitors are at the museum. Unfortunately, with its 190 square meters, the location is too small.

2015 and 2016 : Special opening times are created for groups, but it remains difficult, the rooms being too narrow; many requests cannot be accepted, due to availability and lack of space. This is creating a negative image on the museum, especially for the professional tours companies. Still due to lack of space, the shop can only offer a few items, many visitors are disappointed. Besides, we cannot organize special exhibitions or welcome special guests, whereas this type of event is vital for all museums to renew public interest and stabilize attendance.

Conclusion : Not only the lease will stop in April 2017, but the extension of the Museum became essential. The necessary construction could only have been done by buying the property, and for this we needed funds. Sales of entrances as well as items from the shop enabled museum to cover all his expenses, without the need to depend on any public subsidy, but it wasn't enough to go ahead with this large investment. 

 

The project of buying, which would have enabled the Museum to sustain its activity long term as well as extend it, needed the support from Louis de Funès admirer, public entities and private companies. Needed funds have not been gathered, so the annual temporary closing of 30th of October of 2016 became a definitive closure. 

 

12 novembre 2016

Le remboursement des dons au Fonds Louis de Funès a commencé le 12 novembre. Cette procédure sera longue, car 488 donateurs ont été enregistrés. Merci de votre compréhension.

Petit journal
de Clermont-sur-Loire, n° 10

 

Le 18 octobre 2016

 

Clermont, c'est fini.

 

La déception est grande, pour tous les amis du musée et pour nous.

En effet, nous n'avons pas réussi à rassembler tous les fonds nécessaires, loin s'en faut. Nous espérions 300.000€ de dons et mécénat, mais nous avons eu un peu plus de 30.000€. Il nous fallait une subvention de 765.000€, mais nous allions obtenir moins de 400.000€. Même si nous avions réussi à faire descendre le coût d'acquisition, il nous aurait manqué beaucoup d'argent. Les prêts bancaires ne sont pas faciles à obtenir, et un tel endettement aurait été trop important.

Le Conseil d'Administration de l'association Musée de Louis qui s'est tenu le 15 octobre a donc décidé la fermeture définitive du musée le 30 octobre.

 

Maintenant et après

 

Nous prendrons le temps nécessaire pour bien préparer la suite. Nous chercherons des solutions pour que le public puisse retrouver la magnifique collection que nous avons rassemblée. Clermont, c'est fini, mais nous ferons en sorte que les souvenirs de Louis de Funès ne retournent pas définitivement dans les placards.

Pour le moment, nous devons nous occuper du musée et de nombreuses tâches très urgentes. Notre petite équipe va avoir fort à faire.

De nombreux messages nous ont déjà été envoyés, mais nous ne sommes pas en mesure de répondre. Nous comptons sur votre compréhension, et vous remercions de nous avoir rejoints pour tenter de sauver le Musée de Louis.

 

Charles et Roselyne Duringer,
Fondateurs et dirigeants du musée

 

1er octobre 2016 — Mise à jour et fermeture de la pétition sur Change.org.

Petit journal de Clermont-sur-Loire*, n° 9

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)

 

 

 

 

Le 12 septembre 2016

*Clermont-sur-Loire est l'ancien nom du village comprenant le château ; au musée sont exposées plusieurs enveloppes libellées ainsi par Louis de Funès.

 

Sommaire

Fréquentation du musée

Signalisation

Référencement "Accueil vélo" et fléchage

Point sur les dons

Initiatives pour soutenir le musée

Prochaine étape

Revue des médias (suite)

 

Fréquentation du musée

Après un printemps désolant (météo, calendrier, mouvements sociaux) qui n'a pas favorisé les sites de visite, nous avons eu le plaisir d'accueillir de très nombreux vacanciers. Le nombre de visiteurs depuis le 2 avril à ce jour est de 13.416.

Les médias ont formidablement relayé notre appel à l'aide, et bien rares étaient les personnes qui ignoraient la situation en franchissant notre seuil.

 

Signalisation

Si vous projetez de venir, notez bien qu'il faut suivre les indications données pour le château de Clermont, car il n'y a encore aucune signalisation routière pour le musée. Toutes les informations sur la visite sont sur notre site internet : http://www.museedelouis.org/visite/.

Par contre, grâce à Ancre Bleue éditions que nous remercions chaleureusement, et avec l'accord du propriétaire des terrains et murs, des panneaux ont été mis en place à proximité du carrefour de la D723 et la D68. Mais ironie toujours : une déviation mise en place cet été a empêché nos visiteurs de profiter de nos jolies pancartes ! Fin de la déviation annoncée fin octobre…

 

Référencement "Accueil vélo" et fléchage

Depuis le mois de juillet, le musée est référencé sur l'itinéraire La Loire à vélo. Nous avons installé des panneaux indiquant le musée sur le chemin de halage, très fréquenté par les cyclotouristes. Et nous avons ajouté le logo Accueil vélo sur notre site internet.

 

Point sur les dons

A ce jour, nous avons reçu près de 26.000€. Il n'y a pas de quoi se désoler, mais on ne peut pas franchement parler de triomphe non plus. L'immense majorité du public considère que le musée doit exister sans recourir à son aide, et nous le comprenons bien. Seulement voilà : nous sommes une association, pas un musée d'état. Et face à une situation exceptionnelle, nous avions pensé que l'aide des admirateurs de Louis de Funès pourrait être significative et nous aiderait à pérenniser son musée. Nous constatons hélas que ce soutien est largement en-dessous de nos espérances.

Comme déjà précisé aux donateurs, si le projet n'aboutit pas les sommes versées seront remboursées (après déduction des frais de gestion dus au prestataire que nous chargerons de cette tâche). Ils nous ont fait confiance, nous les en remercions.

 

Initiatives pour soutenir le musée

L'initiative généreuse de l'association du Cinéma Le Foyer (42220 Bourg Argental) est la bienvenue : ses bénévoles ont organisé pour mardi 13 septembre une journée Louis de Funès avec la projection de deux films (Ni vu ni connu, et La grande vadrouille), dont les bénéfices seront versés au musée.

Nous avons reçu plusieurs propositions pour organiser des spectacles, des concerts et autres événements dont les entrées seraient au profit du musée. Ces idées et suggestions sont sympathiques, mais nous ne pouvons pas y donner suite car nous n'avons aucune disponibilité pour organiser ou participer à tout autre projet que celui du musée.

 

Prochaine étape

L'évidence est là : désormais seuls les fonds publics pourront nous sauver de la fermeture. Alors, espérons. La région accorde au musée une attention particulière, ainsi que le département. Nous avons fourni tous les éléments nécessaires pour qu'une décision puisse être prise par les élus. Bientôt, nous saurons. Et nous vous informerons.

Nous devons rester confiants, car le musée de Louis de Funès ne peut pas disparaître.

 

Revue des médias (suite)

Mardi 13 septembre, Visites privées de Stéphane Bern sur France 2 (15h40 et 4:55 le 14 - replay sur le site).

23/08 : Carenews

06/08 : France Dimanche 

03/08 : Télérama  

30/07 : Ouest-France

20/07 : JM Morandini

19/07 : Le Parisien 

19/07 : L'Express

14/07 : Le Télégramme

14/07 : France TV Info

08/07 : Süeddeutsche Zeitung

 

 
 

En juillet et août : le musée propose 6 soirées (informations ici). Attention, risque de rire !

Tickets en vente sur la page Animations & Boutique Tickets en vente sur la page Animations & Boutique

Petit journal de Clermont-sur-Loire, n° 8
4 juillet 2016

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)

 


Sommaire

  • Soirées vacances
  • Tous en campagne, tous au musée !
  • Louis de Funès toujours au top
  • Nombreuses réactions, importante mobilisation
  • Comment nous aider ?
  • Revue des médias

 


Soirées Vacances

A partir du 15 juillet, et chaque semaine jusqu'au 19 août : soirées spéciales vacances au Musée de Louis de Funès (44 Le Cellier) :
"Vendredi soir au musée". 
Visite, pique-nique, film, animations... Venez avec la couleur du jour:

  • 15-juil : vert, duo n° 1 : Louis de Funès et Bourvil, pauvre 2CV !
  • 22-juil : orange, duo n° 2 : Louis de Funès et Coluche
  • 29-juil : blanc, pour une pause radis avec un vin demi-doux
  • 05-août : bleu, duo n° 3 : Josépha et Ludovic, le coup de foudre !
  • 12-août : rouge, duo n° 4 : Juve et Fandor en Ecosse
  • 19-août : jaune, pour un drôle de hold-up ! 

Seulement 50 places, à acheter d'avance : 10 au musée (12€), 40 en vente sur le site : http://www.museedelouis.org/animations-boutique/(13,55€)
Faites vite !... Rions ensemble, c'est du bonheur !
 


Tous en campagne, tous au musée !

"Le musée doit continuer", "faites que le musée continue", "ne fermez pas le musée", "j'espère que vous allez y arriver", "pourvu que vous réussissiez"… Et bien d'autres formules sont dites et écrites.
Si le musée fermait définitivement le 30 octobre, cela serait une énorme perte. A ce jour, plus de 55.000 visiteurs ont été accueillis au Musée de Louis de Funès. Son succès est indéniable, et beaucoup reviennent et reviennent encore, toujours heureux de retrouver ses souvenirs et cette atmosphère si particulière, intime et chaleureuse. Louis de Funès est là, au musée. Et il ne s'écoule pas un mois sans que des changements y soient faits, parce que nous recevons de nouveaux souvenirs et que nous avons hâte de les partager.
Alors, que vous soyez déjà venu ou non n'y change rien ! Venez et revenez ! Plus vous serez nombreux à visiter le musée cet été, plus vous nous aiderez à le conserver.
Et même si vous ne pouvez pas venir, soutenez-nous autrement, avec la pétition, avec un don, en parlant du musée autour de vous, à vos amis, vos collègues, vos voisins…
 


Louis de Funès toujours au top

Nous le savons bien, nous qui accueillons tant d'enfants ! Les années passent, mais Louis de Funès ne prend pas une ride et ses spectateurs sont constamment de plus en plus nombreux.
En juin, La grande vadrouille (de Gérard Oury), l'a emporté au palmarès des films préférés des Français, alors qu'il est sorti voilà 50 ans.
Début juillet, Jo sur TMC se place encore dans les 8 meilleures audiences alors que la France est en quart de finale de l'Euro !
 


Nombreuses réactions, importante mobilisation

Presse, radio, télévision, web, bouche à oreille… Le risque de disparition du musée de Louis de Funès fait pas mal de bruit dans les chaumières. Nous recevons des messages et des soutiens très nombreux. Les réactions sont de tous types : révolte, encouragement, émotion, incrédulité, engagement… nous avons besoin de toutes, elles nous permettent de conserver notre force, notre détermination à sauver le musée.
Des sites et des groupes sont venus à la rescousse, que ce soit par des relais sur internet ou dans des associations où des collectes ont été lancées pour soutenir le musée.

Nous avons déposé au Conseil Départemental une nouvelle lettre adressée au président, Monsieur Philippe Grosvalet, avec les 15.099 premières signatures (relevées dimanche 26 juin). Vous trouverez une copie de cette lettre à la fin du journal (également dans les mises à jour sur la pétition en ligne).

  • Les dons arrivent

15.750€ ont été enregistrés : http://www.museedelouis.org/nos-soutiens/ par 270 donateurs et quelques anonymes.
Rappel : contreparties affichées sur le site internet, et réduction d'impôt à hauteur de 66% du don pour les particuliers, 60% pour les entreprises.
Nous sommes toujours en contact avec les services départementaux et régionaux. Des informations complémentaires nous ont été demandées, nous continuons à affiner le projet au fur et à mesure.
Nous avons des contacts avec des éditeurs de films, nous espérons les convaincre de nous soutenir.
La recherche de mécènes est très importante, nous y mettons beaucoup d'énergie car le mécénat d'entreprise est indispensable pour la réussite du projet.
 


Comment nous aider ?

Pétition déjà signée ? Voici d'autres idées pour nous aider : parlez du musée, faites fonctionner le bouche-à-oreille. Venez le visiter, revenez en famille ou entre amis, recommandez-le (y compris sur TripAdvisor, Google+ et Facebook). Transmettez nos mails à vos contacts, et partagez nos posts sur les réseaux sociaux. Prenez des flyers au musée pour les déposer sur vos lieux de vacances, de travail, de passage. Don pas encore fait ?  Cliquez ici (et pensez à garder votre reçu Paypal pour les impôts).
 


Revue des médias

TéléNantes, 02/06 : Le musée de Louis, quel avenir?
http://www.telenantes.com/actualite/le-18h-de-telenantes/article/le-18h-de-telenantes-le-musee-de-louis-quel-avenir
 
BFM TV, le 28/06 : Le musée Louis de Funès menacé de fermeture
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-musee-louis-de-funes-en-danger-de-fermeture-838927.html
 
RCA la radio, 01/07 : Au Cellier, le musée de Louis de Funès ne veut pas mourir
http://www.rcalaradio.com/article-14925-au-cellier-musee-de-louis-de-funes-ne-veut-pas-mourir.html
 
Le Figaro, 01/07 : Il faut sauver le Musée de Louis de Funès
http://www.lefigaro.fr/cinema/07/01/03002-20160701ARTFIG00026-il-faut-sauver-le-musee-de-louis-de-funes.php
 
20 minutes, 23/06 : Loire-Atlantique : le musée de Louis de Funès menacé de fermeture
http://www.20minutes.fr/nantes/1871307-20160623-loire-atlantique-musee-louis-funes-menace-fermeture
 
France 3 Pays de Loire, 16/06 : Le Cellier : le Musée de Louis en péril
http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/le-cellier-le-musee-de-louis-en-peril-1025219.html
 
Hit West, 16/06 : Le Musée de Funès menacé de fermeture
http://www.hitwest.com/infos-locales/mus%C3%A9e-fun%C3%A8s-menac%C3%A9-fermeturedominique-raimbourg

TéléStar, 15/06 : Le musée consacré à Louis de Funès est menacé de fermeture
http://www.telestar.fr/photos/le-musee-consacre-a-louis-de-funes-est-menace-de-fermeture-214546
 
Blog TV News, 15/06 : Le Musée Louis de Funès est en danger de fermeture
http://www.leblogtvnews.com/06/le-musee-louis-de-funes-est-en-danger-de-fermeture.html
 
Telématin, 15/06 :  à 00:02:03
(replay non trouvé)
 
RTL2, 03/06 : Le musée de Louis de Funès en péril
http://www.rtl2.fr/actu/regions/le-musee-de-louis-de-funes-en-peril-7783490978
 
TéléNantes, 02/06 : Le musée de Louis, quel avenir?
http://www.telenantes.com/actualite/le-18h-de-telenantes/article/le-18h-de-telenantes-le-musee-de-louis-quel-avenir
 
Ciné Comédies, 01/06 : Le Musée Louis de Funès bientôt fermé?
http://www.cinecomedies.com/news/evenements/le-musee-louis-de-funes-bientot-ferme/
 
Ouest-France, 31/05 : Le Cellier. Le musée de Louis menacé de fermeture
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/le-cellier-le-musee-de-louis-menace-de-fermeture-4264694
 
Dernière heure (Belgique), 26/05 : Le musée Louis de Funès menacé
http://www.dhnet.be/medias/cinema/le-musee-louis-de-funes-menace-5745d8c935702a22d7b538eb
 
Presse-Océan, 25/05 : Le Cellier Le musée consacré à Louis de Funès menacé de fermeture
http://www.presseocean.fr/actualite/le-cellier-le-musee-consacre-a-louis-de-funes-menace-de-fermeture-25-05-2016-193791
 


Copie de la lettre au Président du CD 44

Monsieur Philippe Grosvalet
Président du Conseil Départemental
Département de Loire-Atlantique
3 quai Ceineray
CS 94109
44041 Nantes Cedex 1

Objet : Appel à l’aide du Musée de Louis
Le Cellier, le 30 juin 2016
Monsieur le Président,
Par notre courrier du 14 courant, dont copie ci-jointe, nous vous présentions la situation dans laquelle se trouve le musée de Louis de Funès. Nous vous sollicitons pour un soutien exceptionnel, dû à l'urgence, puisque le musée risque de fermer définitivement le 30 octobre prochain.
Alors que nous avons déjà reçu presque 5.000 visiteurs depuis le 2 avril, ouverture de la saison 2016, et que nous atteindrons donc 55.000 entrées dans quelques jours depuis la création du musée en 2013, cette menace de fermeture est seulement due à la fin de notre bail locatif. L'avenir du musée est suspendu au rachat des lieux. En effet, le propriétaire du bien (bâtiment annexe du château, dont nous louons une partie, et parc du domaine de Clermont) le met en vente. Pour assurer la pérennité du musée, nous devons l'acheter.
Nous avons besoin de savoir au plus vite dans quelle mesure le Département peut contribuer à notre projet, et quelles formes d'aide peuvent être envisagées. Nous nous tenons à la disposition des services instructeurs pour leur présenter de manière détaillée notre dossier et leur permettre de valider la faisabilité d'un tel soutien. Nous avons déjà rencontré Madame ..., directrice de Loire-Atlantique Développement, et sa chargée de mission, Madame .... Plusieurs élus nous ont fait part de leur intérêt et de leurs vœux de maintien du musée. Le musée concerne à la fois le tourisme, la culture, le patrimoine, le développement économique, l'économie sociale et solidaire (le musée est géré par l'association Musée de Louis, loi 1901), et l'emploi.
Nous serions aussi très heureux de pouvoir vous faire visiter, ainsi qu'aux Vice-Présidents et aux Conseillers Départementaux, ce musée dont la renommée dépasse largement les frontières de notre pays et tant apprécié de nos visiteurs de tous âges (avec environ ¼ d'enfants), toutes conditions sociales et toutes origines, cinéphiles ou admirateurs de Louis de Funès.
Nous avons proposé au public de vous faire savoir l'importance qu'il donne au musée de l'acteur préféré des Français : sous ce pli, plus de 15.000 signatures, relevées le 26 juin, et aujourd'hui le nombre continue de croître avec 16.255 pétitionnaires sur internet.
Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.
 
Charles Duringer,
Président

 

TOUS, AGISSEZ POUR SAUVER LE MUSEE.

 

Petit journal de Clermont-sur-Loire,

Hors-série n° 1

3 juin 2016

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)


 

Depuis la mise en ligne de la pétition (le 23 mai)

 

En 10 jours, nous avons recueilli plus de 2500 signatures.

Sur le plateau de Télénantes le 2 juin, la directrice du musée explique la situation : cliquez ici pour voir l'interview.

Une cagnotte vient d'être créée : en 1 clic vous pouvez participer, et c'est sécurisé.

Les journaux en parlent :

Presse-Océan,

La dernière heure (Belgique),

Ouest-France.

 


TOUS, SAUVONS LE MUSEE !

 

 

*Décerné le 25 mai 2016

Petit journal de Clermont-sur-Loire, n° 7

24 mai 2016

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)


 

Depuis la réouverture, le 2 avril

 

Dans les jardins les roses Louis de Funès sont en fleur, l'été approche, les visiteurs du musée nous disent souvent comme ils ont aimé plonger dans ses souvenirs en ce lieu magnifique du château de Clermont. Toujours des remerciements, des encouragements.
Même de Nouvelle-Zélande on vient nous voir (un visiteur en avril, l'autre en mai), et toujours du Canada, de Belgique, de France de l'intérieur, et même du Cellier et de Loire-Atlantique… ou d'Afrique : dimanche, un jeune homme de Guinée était tout content de voir le musée de Louis de Funès.
Tout semble aller bien, comme sur des roulettes…

Pourtant, nous qui savons ce qui se passe derrière le rideau, nous sommes très, très inquiets. Car seul un sursaut pourra sauver le Musée de Louis.

 


 

Fermeture définitive le 30 octobre 2016 ?


Le musée, créé en 2013, a été visité par plus de 53 000 personnes à ce jour. Un succès formidable, une énergie phénoménale.
Déjà près de 3 000 visiteurs ce printemps.
En 2017 hélas, combien trouveront porte close au château de Clermont ?

Depuis le n° 2 de notre Petit journal, il y a un an (tous les n° sont sur le site, en page Actualité), nous vous informons de l'évolution du projet d'agrandissement du musée, lié au manque de place et à la mise en vente de nos locaux. Depuis, nous avons reçu 98 dons, pour un total de 7 132€. Les donateurs sont formidables, et leurs dons sont scrupuleusement versés sur le compte du Fonds Louis de Funès en attendant la concrétisation du projet d'acquisition. A chaque don reçu, à chaque visiteur satisfait, nous sommes confortés dans notre engagement pour le musée.

C'est avec la conviction qu'il fallait le faire que nous avons créé et dirigé le Musée de Louis, et cela n'a jamais été facile. Des difficultés, des embûches, nous en avons eu continuellement mais nous n'avons jamais baissé les bras, toujours cherché des solutions, trouvé des idées, rebondi et surmonté les obstacles. 

Mais là, nous butons sur un mur : notre bail prendra en début d'année prochaine, et pour maintenir le musée il faut racheter les lieux.
Il n'y a pas d'alternative : le musée doit impérativement s'agrandir pour maintenir l'intérêt des visiteurs et augmenter sa capacité d'accueil. Tenter de négocier une prolongation du bail ne résoudrait rien, car sans agrandissement le musée péricliterait, et avec de moins en moins de visites il n'aurait plus les moyens de payer les salariés sans lesquels il ne peut pas fonctionner.

Une pétition est en ligne depuis hier : https://www.change.org/p/philippe-grosvalet-pr%C3%A9sident-du-conseil-d%C3%A9partemental-de-loire-atlantique-louis-de-fun%C3%A8s-sauvons-son-mus%C3%A9e
Signez cette pétition qui nous donnera du poids auprès des collectivités territoriales, et aidez-nous aussi à trouver mécènes et donateurs !
Rendez-vous sur le site internet www.museedelouis.org pour plus d'informations sur le projet d'acquisition.

TOUS, AGISSEZ POUR SAUVER LE MUSEE.

 

 

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 6

8 janvier 2016

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)

 


L'équipe du musée adresse à tous ses amis et soutiens
ses meilleurs vœux pour 2016.


 

Gagné !
On l'espérait... Pari tenu : nous avons atteint le joli score de 19011 visiteurs dans l'année 2015. Nous avons donc reçu dimanche 13 décembre 2015 le 19000è visiteur, et le 45000è à Clermont. Pour fêter cela, nous avons organisé un tirage au sort et des cadeaux ont été offerts à trois heureux gagnants (des entrées, des livres et un mug du musée) comme l'a relaté Karine Cougoulat dans Ouest-France (http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/ancenis-44150/le-musee-de-louis-passe-la-barre-des-50-000-visiteurs-3917655.
Ainsi donc, plus de 50000 personnes ont été accueillies depuis la création du musée en 2013 !

Pas mal, hein, pour un petit musée associatif !


 

Le point sur l'appel au financement participatif

Merci aux donateurs ! par vos dons, non seulement vous apportez votre pierre à l'édifice, mais aussi vous nous aidez à maintenir le cap, à garder notre dynamisme. Et ça, c'est vital.

Côté résultat...

Version optimiste : Super ! déjà plus de 4000€ collectés !

Version réaliste : C'est mou, très mou ! Seulement 4205€ recueillis depuis le début de la collecte.

Et oui, tout confondu (dons directs et sur Helloasso
https://www.helloasso.com/associations/fonds-louis-de-funes/collectes/musee-de-louis-de-funes) 4205€ c'est bien peu.
Détail important : l'état Français accorde un avantage fiscal aux donateurs avec une réduction d'impôt de 66% du montant du don, ainsi lorsque le musée reçoit un don de 100€ il ne coûte réellement au donateur que 34€... Alors, où que vous soyez, parlez-en autour de vous, transmettez ce Petit journal... L'avenir du musée est en jeu, ce n'est pa rien : c'est le musée de Louis de Funès, le seul, le vrai, l'unique !

En soutenant le musée, vous participez à une belle histoire de partage. Vous ne connaissez pas l'histoire du musée ? Voyez ci-après un extrait du dossier de presse téléchargeable sur le site internet.


 

Pendant la pause hivernale
Fermé jusqu'au 1er avril, le musée ne dort pas pour autant. Petits travaux de maintenance, remplacements, ajustements, compléments… Les cervelles s'activent, les petites mains et les grands bras joignent leurs compétences pour le renouveau du printemps. Nous ne dirons rien de plus, vous verrez bien !


 

Ne lâchons rien :

Soutenez le Musée de Louis !


 

 


Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire du Musée de Louis...

L'association Musée de Louis a été constituée en janvier 2013.
L'idée d'un musée est née en septembre 2012 quand Charles Duringer a rencontré Pierre Brohan. Ce jour-là, Pierrot raconte ses souvenirs : depuis tout gosse il a bien connu Monsieur de Funès, qui venait manger un beurre-blanc chez sa mère à l'auberge Beau Rivage juste en-dessous de Clermont…
Ces précieux souvenirs, il fallait les enregistrer, qu'ils ne s'évaporent jamais ! Et sans doute y aurait-il d'autres personnes ayant connu Louis de Funès au Cellier qui accepteraient de raconter eux-aussi, et quelques objets ou papiers ont bien dû être conservés... Collecter et organiser tout cela pour l'exposer dans un lieu qui lui serait dédié, et ainsi les admirateurs de Louis de Funès qui venaient sur sa tombe depuis trente ans pourraient découvrir quel homme il était, et revoir des affiches, des photos...
Charles et Roselyne Duringer ont créé l'association Musée de Louis, et les souvenirs de gens du village ont été recueillis, des gens heureux de participer à la création d'un lieu de mémoire pour l'homme qu'ils connaissaient et appréciaient.

 

Les débuts

Le musée a d'abord occupé un petit local de 35m² provisoirement prêté par la commune du Cellier. Un montage vidéo fait d'interviews exclusives, une exposition de souvenirs conservés par des proches du Cellier, quelques dizaines de photos et affiches prêtées par des collectionneurs : très simple petit musée mais un contenu déjà surprenant de diversité pour ses amis et admirateurs.
Ouvert le 1er juillet 2013, le musée a attiré de nombreux admirateurs, bien plus que prévu ! Et cette petite association de bénévoles, dans son village que Louis de Funès aimait tant, a conquis sa famille : très vite, le musée a reçu le soutien de Jeanne, Patrick et Olivier de Funès.
De juillet à décembre 2013, plus de 5 000 visiteurs ont été accueillis dans le petit deux-pièces, et hélas d'autres ne purent être reçus faute de place. Dès les premières semaines, l'association se mit en quête d'un lieu plus vaste, indispensable.

 

Le retour de Louis de Funès au château de Clermont

Au château de Clermont, les locaux occupés par un restaurant qui a fermé en 2008 étaient libres : l'association en est devenue locataire et a réalisé des travaux d'aménagement. L'opération a été financée par un emprunt bancaire et avec la contribution de mécènes et de donateurs (opération de financement participatif de décembre 2013 à mars 2014).
L'association a recueilli 10 340€ avec le crowdfunding. Le mécénat a contribué pour 15 300€, et les dons directs 4 550€. L'emprunt bancaire a été souscrit pour 30 000€. Soit au total 60 190€ pour créer le musée.
Il a ouvert ses portes le 30 avril 2014, avec une collection formidable provenant de plusieurs donateurs et prêteurs, et notamment de grands collectionneurs (Stéphane Durieux et Marie Radel).
Les visiteurs et les médias ont fait connaître le musée, qui a grandi d'un seul coup !

 

Style et contenu du musée
Louis de Funès était connu dans son village comme un homme modeste et généreux. Il était très actif, et aussi bricoleur comme le racontent ses fils, dans leur livre Ne parlez pas trop de moi, les enfants (2005, Cherche midi éditeur). Ce lieu qui lui est dédié se doit d'être fidèle à ces souvenirs.
Simplicité  
Par son aménagement et sa décoration dans l'esprit "fait maison", le Musée de Louis respecte son goût de simplicité, ainsi que le style des époques qu'il a vécues.
Action
Par l'implication des visiteurs qui devront découvrir certains souvenirs en ouvrant eux-mêmes les meubles qui les contiennent, le musée est aussi fidèle à son tempérament d'homme actif, observateur et curieux.
Générosité
Le musée de Louis se visite comme la maison d'un ami.

 


A suivre...

 

 

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 5

29 novembre 2015

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire)

 


Le Musée de Louis a le sourire

Cette année, nous terminerons avec 19000 visiteurs ou peu s'en faudra.

La proportion des moins de 19 ans est considérable avec 1 visiteur sur 5 : ne croyez surtout pas que les jeunes ne connaissent pas Louis de Funès !


 

L'appel du musée
Depuis juillet, la collecte de dons n'a pas bien fonctionné, nous avons recueilli moins de 3000€, avec 61 donateurs. C'est navrant notamment pour les bénévoles du musée, mais nous ne nous autorisons pas à baisser les bras car la survie du musée en dépend.
Une campagne de financement participatif vient d'être lancé sur Helloasso. 
https://www.helloasso.com/associations/fonds-louis-de-funes/collectes/musee-de-louis-de-funes
Naturellement, les contreparties seront les mêmes pour les dons reçus en direct.
L'association essaie aussi d'obtenir de l'aide en sollicitant les collectivités territoriales, des dossiers de demande de subvention ont été constitués et sont en cours d'examen.


 

La fermeture hivernale
Du 14 décembre au 1er avril, le musée sera fermé au public. Les tickets d'entrée à valoir en 2014 et 2015 peuvent être utilisés jusqu'au 13 décembre.
Les groupes à partir de 20 personnes pourront être reçus sur rendez-vous : voir pour cela le planning proposé sur le site internet.


 

Les jeux pour les enfants
Depuis les vacances de la Toussaint, des jeux sont proposés aux enfants... mais les adultes peuvent jouer aussi et ne s'en privent pas ! 


 

Les tarifs 2016
En 2016, les entrées au musée seront vendues :
- 7,50 € pour les adultes (plus de 19 ans) en tarif normal
- 5,00 € pour les adultes en tarif réduit (demandeurs d'emploi, étudiants de moins de 26 ans, personnes handicapées, petits groupes de personnes âgées ou dépendantes et accompagnées en sortie organisée par leur établissement tel qu'EHPAD, maison de retraite, ADAPEI etc).
- 3,00 € de 7 à 18 ans (forfait 6€ pour les enfants de la même famille)
- gratuité au-dessous de 7 ans.


 

Les horaires 2016
Du 2 avril au 10 juillet :
      du mercredi au dimanche, de 14h30 à 18h30
Du 12 juillet au 28 août :
      du mardi au dimanche, de 14h à 19h
Du 30 août au 30 septembre :
      du mercredi au dimanche, de 14h30 à 18h30
Du 1er au 30 octobre :
      du mercredi au dimanche, de 14h30 à 18h
Dernier ticket d'entrée vendu 1h30 avant la fermeture, puisque c'est la durée moyenne de la visite.
Groupes : horaires spéciaux, voir le site internet. 


 

Les cadeaux de Noël
Dans la boutique du musée, des idées cadeaux pour tous :

  • ·les mugs avec le portrait de Louis de Funès,

  • ·les mugs avec le bouquet de fleurs qu'il a dessiné (idem les textiles ci-après),

  • ·les pochettes, tabliers, sacs et housses de coussin (voir le site internet en cliquant ici),

  • ·les livres, le dvd Louis de Funès intime, les sets de table, les cartes postales, le coffret apéritif spécial fête (Malvoisie, Pineau et Belle-Folie, la sélection du musée parmi les meilleurs produits du Domaine des Génaudières au Cellier, l'ancien fournisseur de Louis de Funès, labellisé Haute Valeur Environnementale),

  • ·et, bien-sûr, les entrées au musée valables en 2016, qui peuvent vous être envoyées par la poste (envoyez-nous votre demande avec un chèque  à l'ordre du "Musée de Louis", du montant correspondant aux entrées, et une enveloppe timbrée libellée à votre adresse). Tarifs des entrées envoyées : adulte 7,50€, enfant 3€. Délai d'expédition : maximum 8 jours à réception de commande.


 

Nous comptons sur vous pour aider le Musée de Louis,
et
Nous vous souhaitons une paisible et joyeuse fin d'année.

A la une de Presse-Océan le 28 mars 2015, résultat d'un sondage : Louis de Funès est l'acteur préféré des Français. Louis de Funès pour toujours !

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 4

1er octobre 2015 

(Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir par mail le prochain numéro du Petit journal de Clermont-sur-Loire.)

 


Après l'été

Ce numéro d'automne est bien de saison : mi-figue, mi-raisin ! 


 

Les nouveautés
Toujours plus !

Avec des photos, dont une de 1942 qui a trouvé sa place la semaine dernière parmi les souvenirs exposés. Elle a été prise à l'école de jazz de Charles Henry, photo de groupe avec Louis de Funès et Jeanne Barthélémy qui viennent de s'y rencontrer.

Beaucoup de choses attendent d'être montrées à leur tour mais il faudra que les prochains ajouts remplacent d'autres pièces : cela prendra du temps, nous verrons en novembre lorsque le musée sera ouvert seulement le week-end.


 

Les visiteurs
De juillet à septembre, des milliers de personnes ont ouvert les tiroirs et les portes pour découvrir l'extraordinaire collection de souvenirs du Musée de Louis. Certains visiteurs sont devenus des habitués ! Ils reviennent chaque été, souvent de très loin (notamment de Belgique) modifiant leur itinéraire de vacances, ou lorsqu'ils reçoivent amis ou famille.
Chapeau à plusieurs familles de Canadiens, et à un Sibérien qui a fait spécialement le voyage en train. Ils ont tous été ravis de leur visite, ouf !
Les pages se remplissent toujours dans le Monsignor, les messages sont innombrables (le 8ème volume est presque rempli).
Combien de visiteurs ?
8600 exactement du 1er juillet au 30 septembre.
C'était bien, c'était très bien.
Enfin, presque…
C'était mauvais, c'était très mauvais.
Car c'est moitié moins qu'en 2014 pour la même période.
Pourquoi ? L'effet "nouveauté" est passé, les journaux et chaînes de télévision n'ont pas autant parlé de Louis de Funès ni de son musée cette année, c'est un fait, et c'est important.
Mais ce qui n'a pas arrangé les choses, c'est que cet été le musée a été quasiment absent des supports touristiques du département. Peut-être son magnifique succès a-t-il  fait penser qu'il n'y avait pas besoin de le signaler parmi les destinations à découvrir dans la région ? Pour le trouver parmi les propositions, que ce soit sur internet ou dans les documentations papier, il fallait savoir qu'il existe et le chercher ! Ainsi, de tous les parcours proposés sur le web, le Musée de Louis n'a été mentionné qu'au détour d'une promenade dans le vignoble ! (http://issuu.com/hautparleur/docs/uv_4.2015?e=1304013/13580035 -page 132 ; http://www.ohlaloireatlantique.com/decouvrez/theme/poussez-porte-vignobles-1 - rubrique Epicuriens). Côté papier, une seule carte mentionnait le musée, parmi toutes les brochures et les cartes mises à la disposition des vacanciers. En septembre, Poussez la porte des vignobles est sorti en mini-brochure papier.
Sur les deux sites suivants, par exemple, où nous pensions trouver le musée en bonne place, rien, pas un mot  http://www.mesvacancesenloireatlantique.com/fr/tourisme-loire-atlantiquehttp://ohlala-blog.fr/lete-a-loffice-de-tourisme-du-pays-dancenis/
Pourtant, un reportage a été fait au musée au printemps, par Elise, pour la Pépite du blog OhlaLA ; mais elle est bien cachée, la vidéo,  ou alors nous avons besoin de lunettes : http://ohlala-blog.fr/videos/
Dommage.
Malgré tout, nous avons accueilli 16983 personnes depuis le début de l'année.
Pour 2014, avec ses 26000 entrées, le musée figure dans le peloton de tête des lieux de visite en Loire-Atlantique,  cela aurait valu la peine de l'aider un peu pour qu'il y soit de nouveau en 2015, non ?
Cette indifférence est incompréhensible, nous ne sommes pas seuls à en être surpris : un territoire qui reçoit tant de touristes sans débourser un centime parce que c'est une association qui fait tout le travail et sans demander de subvention, ça ne court pourtant pas les rues !
De notre côté, pas de budget pour une campagne publicitaire, évidemment. Mais nous avons envoyé et déposé des milliers de documentations dans les campings, hôtels, gîtes, maisons d'hôtes, les offices de tourisme, les commerces, les stations-service  (d'ailleurs, si vous êtes de la région et pouvez passer prendre des flyers pour les déposer dans des endroits stratégiques, votre participation sera la bienvenue).
Les chiffres dictent leur loi : nous devons nous adapter en fonction de la fréquentation, aussi les horaires d'ouverture seront-ils diminués en 2016. 


 

La signalisation
En juillet, de guerre lasse nous avons nous-mêmes réalisé des panneaux indiquant le musée, que nous avons placés dans le bourg du Cellier, près du cimetière, et au carrefour de la D723.
Parce que depuis plus de 2 ans que le musée existe, aucune signalisation n'a été mise en place nulle part, seul un calicot offert par la mairie en 2013 et qui est resté suspendu à un rond-point fait penser que le musée de Louis de Funès, acteur mondialement renommé, est là.
Comble de l'ironie : début septembre, au Cellier les panneaux non-officiels de la D723 ont été enlevés ! Le nôtre n'aura tenu qu'un bon mois, alors que d'autres étaient là depuis des années ! Il devait être trop beau ?
Pourtant, on nous avait dit… mais… des histoires ou de belles promesses ! 


 

L'accueil des groupes
Associations, familles, voyagistes : tous les groupes à partir de 20 personnes peuvent réserver le musée rien que pour eux, en visite commentée avec un vrai guide en chair et en os et avec le sourire ! La chance !
Le Musée de Louis a impérativement besoin de s'agrandir pour recevoir confortablement les groupes de plus de 50 personnes. Faute d'espace, l'accueil requiert toute une organisation parfois difficile. Mais de tous les groupes que nous avons accueillis nous avons eu félicitations, remerciements et promesses de retour.
Alors c'est bien. C'est très bien.


 

La boutique
Les sets de table et les tasses avec le portrait de Louis de Funès se vendent bien, mais, ô déception, les articles confectionnés avec le tissu que nous avons fait réaliser ne partent pas beaucoup.
C'est mauvais, c'est très mauvais.
Pourtant, le dessin original a été fait par Louis de Funès, la toile des Vosges est superbe, la réalisation soignée et élégante, et nous sommes persuadés qu'il serait content de ce que nous avons fait mais… Pensez à offrir nos tabliers, pochettes, cabas et housses de coussin ! (Une page Boutique a été ajoutée au site internet : si vous êtes loin, vous pouvez quand-même en acheter). 


 

Le Fonds Louis de Funès
Tel qu'indiqué dans ses statuts (publication au JO du 28/03/15, annonce n° 2102), il a pour objet de soutenir et financer les actions et projets de l’association Musée de Louis, notamment :

  • ·L’acquisition de biens immobiliers et fonciers du domaine du Château de Clermont au Cellier afin de pérenniser sa présence sur ce site et de permettre les extensions futures de ses activités au sein de ce domaine ;

  • ·­Les travaux de construction, de rénovation et d'aménagement des locaux dans lesquels l’association exerce ses activités de présentation, de préservation et de restauration des collections du musée ;

  • ·­Les actions de l'association Musée de Louis en faveur de l'acquisition et de la récupération de toute pièce ou document d’intérêt, ayant trait à Louis de Funès ;

  • ·­Les acquisitions d’équipements, mobiliers et d'engins nécessaires à l'activité de l'association ;

  • ·­Les manifestations à caractère culturel organisées par l’association, que ce soit en France ou à l'étranger.

Le bail de location du musée se terminera en avril 2017 : une proposition de rachat devra être faite avant l'échéance.
A ce jour, 1910€ ont été recueillis auprès de 42 donateurs.
Pour plusieurs millions d'admirateurs en France, on ne peut pas vraiment parler d'élan de soutien !
Le projet d'acquisition ne pourra se concrétiser qu'avec la participation d'un grand nombre de personnes : donnez, et parlez-en autour de vous. Le Musée de Louis n'est pas un musée d'état !
Les informations détaillées sur le projet sont sur le site internet. De plus, les dons ouvrent droit à une réduction d'impôts, car le Fonds Louis de Funès est un organisme d'intérêt général : ainsi, un don de 50€ coûte réellement 17€.

 

Louis de Funès est l'acteur préféré des Français,
son musée est l'affaire de tous.

Ne laissez pas l'association se débrouiller toute seule, aidez-nous !


Vous trouverez ci-après un message que vous pourrez copier et envoyer par courriel à vos contacts.


 

Demande de traduction
Les admirateurs de Louis de Funès sont dans le monde entier. Un dossier de présentation en français, cela convient aux francophones, mais il faudrait absolument le traduire, au moins en anglais. Cela demande du temps, et les deux bénévoles qui gèrent le musée n'en ont plus du tout : qui se dévouera pour traduire le dossier de présentation du projet, disponible sur le site internet ? (http://www.museedelouis.org/app/download/2486607/pr%C3%A9sentation+projet+Mus%C3%A9e+de+Louis.pdf )


 

Le parrainage
Les noms des donateurs sont affichés au musée et mentionnés sur la page Nos soutiens du site internet. Une liste VIP compétitive va être constituée pour les parrains et marraines du projet. Si  vous êtes donateur et souhaitez devenir parrain ou marraine, vous devrez encourager d'autres personnes à faire un don. Demandez par mail votre bulletin de parrainage, à nous renvoyer complété et qui devra mentionner 5 filleuls (des donateurs au Fonds Louis de Funès qui auront soutenu le musée grâce à vous). Chaque bulletin complété fera gravir un rang dans la liste VIP…
 
Conclusion

 

Soutenez le Musée de Louis !

 

(à suivre...)


 

 

Exemple de mail à envoyer à vos contacts

Objet : Le Musée de Louis 

Bonjour,
Le Musée de Louis est un musée associatif, c'est le musée de Louis de Funès. L'association a besoin d'aide et j'ai décidé de soutenir son projet. 

Situé depuis 2014 dans une annexe du château de Clermont, l'ancienne demeure de Louis de Funès :

  • le Musée de Louis a besoin de s'agrandir
  • le propriétaire des lieux veut vendre.

L'association est locataire. Actuellement elle dispose de 190m² pour le musée, qui pourrait s'agrandir facilement car le reste du bâtiment est inoccupé. Pour l'accueil des groupes, pour l'exposition de nombreuses pièces de collection en attente, pour des animations  et pour un accueil-boutique, un espace supplémentaire est nécessaire.
Le bail, non renouvelable, arrivera à terme en avril 2017.
La solution, c'est que le Musée de Louis devienne propriétaire.
Le Fonds Louis de Funès a été créé dans le but de soutenir le musée dans ce projet, en collectant des fonds : les dons de particuliers et le mécénat d'entreprise. Ces dons ouvrent droit à une réduction d'impôt (code général des impôts, art. 200, 238bis et 885-0 V bis A).
Soutenez le Musée de Louis ! Faites un don, et parlez-en autour de vous !
Il y a plus de 120 millions d'admirateurs de Louis de Funès en Europe, et il faut un million d'Euros pour réaliser ce projet, pour le bonheur de tous.
Toutes les informations détaillées sont sur le internet de l'association Musée de Louis : http://www.museedelouis.org/faire-un-don/

Faites comme moi, participez et envoyez une copie de ce mail à vos contacts.
A bientôt.




 

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 3

21/07/2015

1er ANNIVERSAIRE !

Le 31 juillet 2014, le Musée de Louis était inauguré en présence de ses amis et soutiens. Une fête très simple, pleine de sourires et d’émotion. Cette année, nous fêterons notre 1er anniversaire à Clermont. Ceux qui connaissent toute l’histoire savent qu’en fait le Musée de Louis a 2 ans, puisqu’il a ouvert le 1er juillet 2013 dans son petit local en centre-bourg du Cellier.

Au programme de la journée de ce vendredi 31 juillet, à partir de 15h : des activités ludiques dans le parc (jeux, pétanque : venir avec son matériel !), et un discours juste avant un petit verre d’apéritif. Nous terminerons avec tous ceux qui auront pensé à apporter leur pique-nique.

 

CE QU’IL NE FAUT PAS OUBLIER

Le Musée de Louis a fait des dizaines de milliers d’heureux. Nous espérons qu’il continuera sur cette lancée, et nous faisons tout notre possible pour cela.

Créé sur l’idée de préserver et de partager la mémoire de Louis de Funès dans son village, le musée a été réalisé et est géré avec incroyablement peu de moyens, qu’ils soient financiers ou humains. Pour qu’il puisse continuer à exister, il faut le soutenir.

On nous sollicite beaucoup : on nous croit gros ? Qui nous aide ?

Les apparences pourraient bien être trompeuses : le Musée de Louis, c’est seulement un petit musée qui se débrouille avec les moyens du bord en travaillant beaucoup, mais qui a besoin de tous pour continuer d’exister.

La notoriété du Musée de Louis traverse allègrement les frontières… et petit à petit c’est devenu normal, le musée existe, c’est une institution, c’est banal, et l’affaire est classée… Une institution ? Il n’en est rien !

Nos seules ressources proviennent de nos visiteurs : ce sont les tickets d’entrée et les achats en boutique. Nous avons des charges de fonctionnement, un loyer, nous faisons travailler des entreprises et des artisans, nous avons des salariés, nos visiteurs participent également à l’activité économique locale, nous avons rejoint le peloton de tête des lieux de visite du département, mais… Nous sommes seuls !

Il serait inconcevable que le musée d’un des acteurs comiques les plus connus au monde disparaisse, n’est-ce pas ? Parlez-en, faites-le découvrir, soutenez-le !

 

LES DERNIERES NOUVELLES

Au Musée de Louis, les journées sont bien remplies, et variées à souhait : pas de monotonie ici. Son musée aurait plu à Louis de Funès, lui qui était sans cesse en mouvement !

 

Les visiteurs

Venu tout discrètement, incognito, Dominique Raimbourg a simplement laissé un petit mot d’une exquise gentillesse dans le Monsignor. L’on sait bien que Bourvil, son père, et Louis de Funès s’entendaient à merveille, et cette visite nous a fait grand plaisir.

Les visiteurs ont été moins nombreux depuis mai qu’en 2014, nous nous y attendions. Mais ils nous laissent toujours plein de messages chaleureux et encourageants ; et ils viennent de partout, y compris d’Iran ou du Canada. Et ils reviennent ! Nous tentons de satisfaire toutes les demandes, du moment qu’elles soient compatibles avec notre organisation et nos locaux.

 

De nouveaux trésors sont entrés au musée

Plusieurs ajouts ont été faits, entraînant des modifications dans les meubles et les vitrines (ah, que c’est difficile de trouver de la place…), voici quelques exemples ; inutile de vous dire la joie que nous avons eue à les recueillir !

  • Dans la petite armoire des objets du quotidien de Louis de Funès, parmi lesquels ses lunettes et un cahier dans lequel il prenait en notes des idées ou des observations pour ses projets de film et ses rôles, désormais on peut voir aussi son stylo plume, et dans les prochains jours les lorgnons du Comte, l’oncle de Jeanne, que Louis chaussait pour faire son courrier à Clermont, seront également exposés.
  • Tout le monde a entendu parler de la cave de Louis de Funès, avec de prestigieux vins de Bourgogne (qu’il offrait, car pour lui-même c’étaient les vins de Loire qu’il préférait). Eh bien nous avons maintenant deux de ses Bourgogne millésimés 1964, qu’il a commandés après une dégustation qu’il fit avec Bourvil dans une cave de Meursault pendant le tournage de la Grande Vadrouille (photo exposée). Dans sa cave, il y avait aussi de l’eau-de-vie de Clermont : nous avons également une de ces bouteilles étiquetées Fine de Clermont,  sur la capsule de laquelle on peut lire « Château Clermont, Comte de Maupassant, Clermont sur Loire, Loire-Inférieure ».
  • Louis de Funès était grand amateur de films burlesques, et il en avait une collection remarquable, qu’il regardait à Clermont sur le grand écran qui est maintenant celui du musée. Nous avons la valise en bois, qui lui a été faite sur-mesure, qui contient ses super8 de Charlot, Buster Keaton, Max Linder…
  • Dans un autre registre, celui de sa carrière, une remarquable relique : un des sacs de la Folie des Grandeurs, dans la scène de la collecte des impôts.

 

La tombe

La famille de Funès, assistée par le musée, a fait réaliser des travaux pour réaménager la tombe de Louis et de Jeanne de Funès, qui a rejoint son époux en mars dernier. Ils reposent désormais tous les deux sous un tapis de loniceras ; d’une grande sobriété, ce parterre vert avec leurs croix et une plaque de marbre gravée de leurs noms expriment une sereine et humble gravité.

 

Le site internet

Vous êtes à bord de notre nouveau site, mis en ligne début juillet. C'est une réalisation "maison", nous vous souhaitons une bonne navigation !

 

Le Fonds Louis de Funès

Les versements en ligne pour le Fonds Louis de Funès fonctionnent : tout est indiqué dans les pages du site consacrées au projet d’agrandissement du musée. Quelques dons ont été reçus, le système est sûr, il est sécurisé.

 

La boutique

Les Créations de Louis sont en vente depuis quelques semaines. Il en aimerait le motif, puisque c’est lui-même qui l’a dessiné (tableau exposé au musée, de juin 1980). Après les cartes postales (imprimées à Nantes), voici des sets de table (imprimés à Ste Luce), des mugs (marqués à Nantes), et aussi des tabliers, sacs, housses de coussin et pochettes, confectionnées localement et solidairement, comme Louis de Funès l’aurait approuvé, par des ateliers de couture associatifs (Erdre et Loire Initiatives à Ancenis et Psy’Activ à Carquefou).. Nous avons fait imprimer la toile de coton en Mayenne (Tissus d’Avesnières), et les tissus sont faits en France. Clin d’œil de Roselyne : sur la photo de l’article ci-joint, vous avez vu le joli sac sur mon épaule ? (article du 20 juillet dans Ouest-France édition Châteaubriant-Ancenis).

 

Nous comptons sur vous ! Le Musée de Louis est un musée associatif et évolutif mais fondamentalement participatif ! Faites passer le message SVP.

Article sur le Musée de Louis dans Ouest-France du 20 juillet 2015, édition Ancenis-Châteaubriant Article paru dans Ouest-France le 20 juillet 2015

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 2

24/05/2015

Version web : inscrivez-vous à notre liste de diffusion !

PETITES NOUVELLES ET GRAND PROJET


- L’équipe du musée
Depuis ce printemps, Frédérique et Aude accueillent et accompagnent nos visiteurs du mercredi au dimanche. Roselyne est désormais plus souvent dans son bureau qu’au comptoir. Que des femmes ? Mais non ! notre renfort pour les jours fériés et les dimanches, c’est Thomas, étudiant. Cet été, il sera remplacé par Adrien, étudiant également. Nous avons plaisir à travailler ensemble, chaque membre de l’équipe complète l’autre et tout en travaillant sérieusement la bonne humeur règne et l’humour pointe son nez à chaque instant. Le Monsignor en est à son 7ème volume, les messages laissés par nos visiteurs sont toujours aussi encourageants et nos efforts y trouvent une belle récompense.

- L’Amicale du Musée de Louis
Nous remercions les bénévoles qui nous aident, que ce soit à l’intérieur ou autour du musée (jardinage et entretien de l’extérieur, ainsi que de la tombe), ou en distribuant nos dépliants, et en toutes choses pour lesquelles nous sollicitons les bonnes volontés. Nous formons un groupe motivé et dynamique, dans ce bon esprit associatif de partage qui est l’essence-même du musée puisqu’il a permis son existence.

- L’entrée du Musée de Louis dans la cour des grands
Nous avons découvert avec délectation les chiffres publiés par le journal 20 minutes pour les visites des sites touristiques en Loire-Atlantique l’année dernière… Voyez les liens suivants : http://www.20minutes.fr/nantes/1602631-20150506-loire-atlantique-top-10-sites-touristiques-plus-visites-departement et http://www.20minutes.fr/nantes/1602119-20150506-loire-atlantique-face-succes-musee-dedie-louis-funes-reve-deja-agrandir (nous évoquons ce projet ci-après).
Après notre travail acharné et tant de difficultés surmontées, vous imaginerez sans peine notre plaisir ! Mais les lauriers ne servent pas à se reposer : un succès nous donne le sourire mais surtout nous motive à faire mieux, toujours.

- Les nouveautés
En mai, nous avons à nouveau reçu des dons magnifiques : pièces de collection sur la carrière de Louis de Funès (affiches, photos, dossiers de presse, dvd et objets), mais aussi des photos personnelles et une lettre où il exprime son amour pour la nature et sa détermination à la protéger. Ces nouveaux trésors feront leur entrée au musée dans les prochains jours. Quelle joie de recevoir ces précieux souvenirs !

- Les tickets d’entrée à offrir
Depuis plusieurs mois, les personnes qui souhaiteraient offrir des entrées peuvent nous en faire la demande par courrier : le tarif individuel est de 7€ pour les adultes, 3€ de 5 à 18 ans inclus. La carte de nos itinéraires « Sur les pas de Louis » peut être ajoutée moyennant 1€ supplémentaire (le guide associé est remis à l’accueil le jour de la visite). Pour commander, il suffit de nous envoyer une demande sur papier libre avec un chèque du montant total et une enveloppe timbrée libellée à l’adresse souhaitée. L’envoi des tickets est fait sous 8 jours maximum, et nous joignons un dépliant descriptif.

- La boutique du musée
Courant juin, une gamme d’articles textiles va être proposée : tabliers, pochettes et cabas réalisés localement avec notre propre tissu, exclusivité de notre marque. Et d’autres petites choses sont en cours d’étude, tout sera prêt pour l’été. Nous avons toujours les cartes postales de cinéma, des livres et dvd biographiques, et des jus de raisin alcoolisés ou non du domaine des Génaudières (Monsieur Augustin Athimon était fournisseur et professeur de viticulture pour Louis de Funès). Et aussi des tableaux peints par Stéphanie Thuillier. Nous avons aussi réalisé plusieurs cartes postales de Louis de Funès, du musée et du château, et nous vendons également marque-pages et sets de table exclusifs, estampillés « Musée de Louis » !

- Le projet d’agrandissement
Le musée n'est plus assez grand pour exposer de nombreuses choses en attente, et l’accueil des groupes est limité : nous devons leur réserver des plages horaires spécifiques et notre capacité est parfois trop juste ce qui nous contraint à refuser des visites. Nous avons besoin d’un espace complémentaire, nous n’avions pas la possibilité de le louer dès le début mais nous l’avions prévu : c’est dans l’angle du bâtiment et dans le prolongement du musée actuel . Nous aurons là de quoi réaliser une extension pour l’exposition avec des espaces temporaires, et une salle d’accueil et de boutique pour répondre à la demande des visiteurs. En outre, comme nous en avons fait part avant l’ouverture en 2014, le propriétaire du bâtiment et du parc nous a annoncé son intention de vendre. Nous allons donc rassembler toute notre énergie pour pérenniser le Musée de Louis car un départ de Clermont n’aurait aucun sens et aboutirait à sa disparition.
Dans le but de réunir les moyens financiers nécessaires, le conseil d’administration du Musée de Louis a créé en janvier dernier un fonds de dotation, le Fonds Louis de Funès. Notre intention est de racheter l’ensemble des biens que le propriétaire souhaite vendre : les locaux et le parc. L’extension du musée dans les locaux, et des activités en rapport avec les goûts de Louis de Funès dans le parc (la nature, les animaux et le jardinage notamment).
Ainsi que nous l’avons déjà fait pour l’installation du musée en 2014, nous sollicitons mécènes et donateurs. Bientôt un site internet permettra de faire des dons en ligne par carte bancaire, mais ceux qui le souhaitent peuvent déjà nous envoyer leurs dons par chèque à l’ordre de « Fonds Louis de Funès » sans oublier de joindre un papier indiquant leurs coordonnées postales et mail et une enveloppe timbrée avec leur adresse pour l’envoi du reçu fiscal (les dons au Fonds Louis de Funès ouvrent droit à une réduction d’impôt).
Cette nouvelle étape nous donne grand espoir mais elle va nécessiter beaucoup d’énergie, et nous serons heureux de pouvoir compter sur de nombreux relais pour que l’information soit diffusée au plus grand nombre, y compris hors de nos frontières.

A bientôt pour le n° 3 du Petit journal de Clermont-sur-Loire, et surtout… N’attendez pas la réalisation de ce nouveau projet pour venir nous voir !

 

Soirée au musée le 29 mai

 

6 avril 2015 : Les News !
Interrompue en 2014 faute de temps pour s’en occuper, la Newsletter du Musée de Louis est revenue ce lundi de Pâques (avec les cloches !).
Désormais, nous l’appellerons le Petit journal de Clermont-sur-Loire. Voici le n° 1.

 

PETIT JOURNAL DE CLERMONT-SUR-LOIRE, n° 1


- 2014, ouverture à Clermont : quelle grande année !
Nous avons ouvert le musée au château de Clermont le 30 avril 2014 : cela fera bientôt un an. Dès l’ouverture les visiteurs ont été nombreux, et même si la fréquentation a été moindre en novembre et décembre alors que nous n’étions ouverts que le week-end, nous avons toujours eu des visites, chaque jour d’ouverture.
Le musée a été ouvert l’après-midi du mercredi au dimanche au printemps et en septembre-octobre ; en juillet-août il l’était du mardi au dimanche dès 10h le matin ; en novembre-décembre il n’était ouvert que les samedis et dimanches, l’après-midi.
Notre capacité d’accueil est de 100 visiteurs à la fois. Il nous est souvent nécessaire de réguler les entrées suivant la fréquentation des salles afin d’assurer à tous les meilleures conditions de visite. Nous avons toujours au moins deux personnes pour l’accueil, réparties au comptoir pour la billetterie et la boutique, et en salle pour l’accompagnement et la surveillance.
Pour l’accueil des groupes, l’espace dont nous disposons ne nous permettant pas de les recevoir pendant les horaires d’ouverture au public, nous avons mis en place un système de réservation. Des plages horaires, variables suivant les saisons, peuvent être réservées de manière à pouvoir accueillir les groupes constitués d’un minimum de 20 personnes et jusqu’à 90. Nous avons reçu des groupes associatifs, familiaux, et de voyagistes. Depuis septembre nous proposons aux groupes des visites commentées, très appréciées.

- 2014 en chiffres
26 003 visiteurs dont 20 628 adultes (mais nous avons des incertitudes sur le décompte des visiteurs « gratuits », ceux qui ont aidé le musée et que l’on a parfois oublié de compter). Minimum : 14 un jour de semaine en juin ; maximum : 507 un jour d’août.
De janvier à avril, en travaux et investissements, nous avons dépensé environ 57 000€.
Nous avons financé ces dépenses par l’emprunt bancaire pour 30 000€, le mécénat pour 15 000€, le financement participatif pour 10 000€ environ, et le solde de trésorerie de 2013.
De mai à décembre, nous avons eu jusqu’à 5 salariés (tour à tour ou ensemble : Gwen, Maëlle, Cathy, Baptiste, Clément, Alexandre, Marc-Antoine et Antoine). Nous avons réalisé un chiffre d’affaires d’environ 25 000€ pour la petite boutique et 150 000€ pour les entrées. Nos dépenses de fonctionnement ont été principalement les charges salariales et les travaux que nous avons fait réaliser (pour compléter l’aménagement du musée, puis le drainage et la réparation de l’allée, la menuiserie supplémentaires pour une 1ère tranche d’obturation des ouvertures, la ventilation, ainsi que la remise en état de l’installation électrique à l’étage pour nos futurs locaux techniques et bureaux).
Le cabinet comptable en charge d’établir notre bilan ne nous l’a pas encore remis, mais nous pensons que le résultat pour l’année 2014 est d’environ 20 000€.

- 2015 : même en hiver !
Nous avons profité d’une semaine sans réservation pour réaménager l’accueil afin de mieux gérer la circulation des visiteurs entrants et sortants. Chaque jour d’ouverture nous avons eu des sourires échangés, et jusqu’à 132 le 1er dimanche de mars où nous avons refusé du monde (des personnes arrivées trop tard, le musée fermant à 17h30 jusqu’au 31 mars). Depuis le 1er avril, nous ouvrons du mercredi au dimanche de 14h à 19h, dernière entrée à 17h30. Nous avons maintenant Frédérique pour prendre en charge l’accueil des visiteurs avec Roselyne, et bientôt une autre personne. Peu de chiffres à vous communiquer, mais déjà 2 489 entrées au 31 mars ; et 210 hier, dimanche de Pâques…
En pièce jointe : un extrait des statistiques de visite du site internet en mars pour l’origine des visites et, pour le plaisir, une copie de l’article paru en décembre en Slovaquie dans le plus grand magazine de cinéma du pays.

C’est le bouche à oreille qui fait connaître le Musée de Louis, ainsi que les médias, le web avec le site internet et Facebook, et nos dépliants ou flyers. Nous avons toujours autant de remerciements et d’encouragements, et nombreux sont nos visiteurs qui reviennent plusieurs fois avec amis ou famille. Certains voyageurs venant de très, très loin, n’hésitent pas à faire un détour de plusieurs centaines de km pour venir jusqu’au Cellier, et nous annoncent qu’ils nous enverront aussi leurs amis du monde entier. Nous sommes tout particulièrement sensibles aux visites et aux impressions des gens du Cellier et des environs, venus nombreux cet hiver, dont certains retrouvent au musée l’homme qu’ils ont connu et apprécié, et nous disent gentiment leur approbation et leur sympathie pour ce «musée à l’image de l’homme simple et généreux qu’on a connu ».

L’Assemblée Générale de l’Amicale du Musée de Louis s’est tenue jeudi 2 avril, vous trouverez ci-joint un bulletin d’adhésion pour 2015. Adhérez sans hésiter !

Prochain Petit journal de Clermont-sur-Loire en mai : à bientôt.

 

Décès de Jeanne de Funès

Jeanne de Funès s'est éteinte à l'âge de 101 ans le 7 mars 2015. Elle repose désormais avec son époux au cimetière du Cellier.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Musée Louis de Funès, association loi 1901.